L’argile nous en fait voir de toutes les couleurs !

 

Verte, blanche, rose, bleue, rouge ou encore jaune, il y en a pour tous les goûts. A chaque peau, son argile. Mais face à cette diversité, difficile de savoir laquelle vous convient. Il faut bien avouer que la star des stars est l’argile verte. Et pourtant, elle est loin d’être adaptée à toutes les peaux. Moi par exemple, qui ai la peau très sensible, elle fragilise mon épiderme et me provoque des plaques d’eczéma insupportables. Alors dans cet océan de couleur, je vais t’aider à t’y retrouver !

Déjà, l’argile c’est quoi ? 

L’argile est une terre volcanique. Quelque soit sa couleur, elle est une source naturelle de minéraux et d’oligo-éléments ( silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse…). Sa couleur varie en fonction des oxydes de fer qu’elle renferme.

Super, maintenant tu sais ce qu’est l’argile. Mais à quoi sert-elle ? 

Qui n’a jamais été conseillé d’utiliser l’argile pour soigner un bouton, en cataplasme ou en laque capillaire ?

L’argile possède effectivement de nombreuses vertus :
– anti bactérienne, hémostatique et cicatrisante
– reminéralisante
– absorbe les toxines
– anti-inflammatoire et calmante

A chaque couleur correspondent des propriétés particulières. Aussi, une argile verte conviendra à certain alors que d’autres privilégieront la jaune ou à rose.

Et quelle couleur pour quelle action ?

Verte

L’argile verte est toute appropriée pour les peaux normales et les peaux grasses. En effet, elle a un pouvoir absorbant très développé, ce qui lui permet de réguler les excès de sébum. Elle est également excellente en masque capillaire pour lutter contre les cheveux qui regraissent rapidement.

Elle permet également de soigner les plaies purulentes grâce à ses propriétés cicatrisantes, bactéricide et apaisante. La guerrison est accélérée grâce à son pouvoir absorbant qui agit sur les toxines.

Mais saviez-vous que l’eau d’argile pouvait également être bu ? Il suffit de mettre une cuillère à café d’argile dans de l’eau, de laisser reposer quelques heures, de là filtrer et de la boire. Elle agit comme un pansement contre les ulcères, les irritations et permet de guérir naturellement la diarrhée.

L’argile verte est donc toute indiquée pour lutter contre les angines, le rhume, les peaux grasses, les cheveux gras, les plaies purulentes, les varices, la fatigue, les hématomes, les hémorroïdes,…

Blanche

L’argile blanche est parfaite pour les peaux sèches et fragiles. C’est ma chouchoute permis toutes, car elle est toute indiquée pour moi qui suis touchée de plein fouet par l’eczema ! Je l’adore !! J’en ai toujours un paquet à la maison.

Elle permet d’apaiser les peaux fragiles. Elle est également super en masque capillaire afin de revitaliser le cuir chevelu. Elle est de loin la plus douce de toutes les sortes d’argiles et peut donc être utilisée sur les peaux les plus sensibles et les plus réactives. L’argile blanche peut très bien être utilisée comme talc sur les fesses des bébés victimes d’erytheme fessier.

Mais ce n’est pas tout ! Cette argile est magique sur les gencives douloureuses et sur les abscès dentaires !!  En bain de bouche, elle soulage même les aphtes.

Toit commenl’argile verte, la blanche joue le rôle de pansement gastrique. Mais ses actions sont différentes. L’argile blanche permet de stopper les remontées acides et de réguler le PH de l’estomac.

Rouge

L’argile rouge est conseillée aux peaux normales et aux peaux sèches voir sensibles. Elle doit sa coloration aux oxydes de fer qui sont présents en très grandes quantités.

Riche en oligo-éléments, elle est ré-équilibrante et redonne de la luminosité à la peau. Elle est également reconnue pour améliorer la circulation du sang. Elle est parfaite si vous avez des problèmes de jambes lourdes par exemple.

Elle est utilisée pour ses vertus adoucissantes, tonifiantes et purifiantes.

Jaune

L’argile jaune est conseillée aux peaux grasses très sensibles. Elle est principalement utilisée en masque capillaire sur les cheveux normaux et fragiles. Elle est également recommandée pour atténuer les douleurs quelles qu’elles soient. Riche en minéraux, elle est stimulante, réoxygénante et tonifiante.

L’argile jaune doit sa couleur à sa haute concentration en ions et oxydes de fer.

C’est une argile douce, qui nettoie la peau en absorbant ses impuretés. Elle est aussi très utile dans le traitement de la cellulite, sous forme de cataplasmes.

Cette argile est assez douce pour être utilisée de façon régulière.

Rose

L’argile rose est une petite pépite parmis les argiles. Après la blanche, c’est elle qui a toute mon affection.

Elle est le subtile mélange de l´argile blanche et de l’argile rouge et est utilisée depuis l’antiquité ! Elle combine donc l’ensemble des propriétés de chacune. Elle est la plus efficace pour la régénération de l’épiderme. Elle convient parfaitement aux peaux sensibles, irritées ou fatigués.

L’argile rose est toute indiquée pour lutter contre le teint gris, car elle redonne de l’eclat à la peau.

Et si tu en mets un peu dans ton bain, elle améliorera ta circulation sanguine et apaisera les tiraillements du au froid ! C’est pas génial ?!

Bleue

Elle, on peut dire que c’est la diva des argiles de par sa rareté. On peut la considérer comme le luxe des argiles. 

Moins riche en sels minéraux que ses petites sœurs, l’argile bleue ne dispose pas d’un fort pouvoir d’absorption. Mais qu’importe. Parce que son super pouvoir, c’est son extraordinaire effet bonne mine.

Appliquée sur le visage, elle ravive les teints ternis par la pollution, le stress, le tabac ou encore la fatigue.

Elle permet aussi de revitaliser les épidermes les plus obstrués, et désincruster les impuretés les plus résistantes. Bref, l’argile bleue va faire respirer votre peau comme jamais !

Et ce qu’il y a de bien avec l’argile bleue, c’est qu’elle agit en douceur. Parfaite pour nettoyer les peaux à problèmes, elle répare également les épidermes abîmés, ou apaise les dermes irrités.

ATTENTION ! Contrairement aux autres argiles, celle-ci est totalement contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 6 ans ! 

Brune

L’argile brune est plus communément appelée ghassoul ou rhassoul dans le monde de la cosmétique. Ce nom vient de l’arabe “ghassala” qui signifie “laver”.

Cette argile a un pouvoir nettoyant et à des vertus adoucissantes. On l’utilise depuis le XIIIeme siècle.

Mélangé à de l’eau ou à de l’eau florale de roses ou de jasmin pour encore plus de plaisir, le ghassoul se transforme en un soin ultra doux pour laver sans agresser le visage, le corps et les cheveux.

Et le petit conseil des pros alors ?!

– Pour préparer l’argile, il ne faut pas utiliser de métal : utiliser une spatule en bois pour remuer les préparations et des récipients en verre neutre.

– La prise d’argile par voie interne se fait de préférence le matin à jeun ou une heure avant chaque repas.

– Il ne faut jamais réutiliser l’argile.

– Il faut éviter la prise concomitante d’argile et d’ huiles ou matières grasses.

– Il est conseillé de boire beaucoup d’eau pendant une cure d’argile.

– Les cataplasmes devront n’être ni trop liquides ni trop secs, et s’étaler sur une épaisseur de 2cm. On les entourera d’un linge afin de leur conserver le même taux d’humidité, et on les gardera généralement 2 heures.

– Il faut être particulièrement attentif au transit intestinal.

Et voilà, cette fois tu maitrises tout ce qu’il faut savoir sur l’argile !

Kiss kiss love

Elo

Les huiles essentielles, les infos utiles

 

Depuis la nuit des temps, les civilisations ont fait preuve d’une inventivité et d’une ingéniosité sans pareille dans les domaines de la santé et de la beauté, en utilisant pour matière première que ce que la nature avait à leur offrir. Et c’est durant l’antiquité que les huiles essentielles ont été expérimentées pour la première fois. Et elles ont rapidement trouvé leur place lorsqu’il s’agissait de soigner un rhume ou de soulager une douleur localisée.  

D’hier à aujourd’hui, les huiles essentielles ont traversé le temps, non sans quelques égratignures. Au cours du XX eme siècle, elles ont été oubliées par les non initiés au profit des produits industriels et des médicaments issus de la chimie. Et pourtant, si on les utilise correctement, si on apprend a les connaître, elles se révèlent être un allié du quotidien. En cosmétiques, parfums ou soins, les extraits de plantes utilisées sont extrêmement puissants et d’une rare efficacité. 

En les combinants, il est très facilement possible d’obtenir de fantastiques bousteurs d’immunité, relaxants musculaires, anti-migraineux, … 

Malgré tout, il est de mise de prendre garde en les utilisant et de respecter leurs précautions d’usage. Car tout le bien qu’elles peuvent nous procurer lorsque les posologies sont respectées peut se retourner contre nous, de façon désastreuse parfois, si on fait n’importe quoi. 

Alors, comment ça fonctionne une huile essentielle ? Qui peut les utiliser ? Et dans quelles conditions ne faut il absolument pas les utiliser ? 

Comme je te le disais un peu plus haut, les huiles essentielles sont des extraits très concentrés de plantes. Je te recommande donc d’utiliser exclusivement des huiles essentielles chémotypées (CT), 100% pures et naturelles, botaniquement et biochimiquement définies (H.E.B.B.D) et bio. On évite ainsi tout risques inutiles de se mettre n’importe quoi sur la peau ! Parce que, comme pour tout, on trouve de tout dans les huiles essentielles. Alors surtout, ne cherche pas seulement un prix bas, parce qu’il cache sûrement un loup … 

Ensuite, il est extrêmement important de prendre garde aux huiles essentielles que l’on utilise. Car en fonction de l’âge, de l’état de santé ou des spécificités qui sont propres à chacun, leur utilisation varie. 

Les précautions de base 

Concernant les éventuelles allergies : appliquer quelques gouttes de l’huile essentielle ou du mélange d’huiles essentielles que vous souhaitez utiliser, dans le pli du coude puis attendre 24h pour remarquer – ou non – une réaction cutanée ;

Ne jamais appliquer d’huile essentielle pure directement dans les yeux, le nez ou les oreilles ;

Ne pas s’exposer au soleil dans les 12h qui suivent l’application d’une huile essentielle dite photosensibilisante ;

Diluer de façon plus importante les huiles essentielles quand elles sont à destination des enfants ;

La voie cutanée et la diffusion atmosphérique sont les voies à privilégier chez les enfants, de façon générale, même si la voie orale peut être envisagée dans certains cas ;

Ne pas laisser les flacons à portée de main des enfants et, pour s’assurer de la bonne utilisation du produit, ne pas les laisser s’en servir par eux-mêmes ;

Et surtout bien se renseigner en fonction de la condition et de l’âge de votre enfant. Certaines huiles sont plus agressives ou doivent être utilisées de manière spécifique. N’hésites pas à consulter ton docteur pour plus d’informations.

Les femmes enceintes 

J’entends souvent autour de moi : « surtout pas d’huiles essentielles si tu es enceinte ou si tu allaites ! »  Évidemment, les femmes enceintes doivent prendre garde lorsqu’elles utilisent les huiles essentielles, parce que leur état les rends fragiles. Et durant le premier trimestre, il est vrai que mieux vaut ne surtout pas y toucher, pour ne pas empoisonner le fœtus qui est tres sensible à ce stade de la grossesse. 

Mais par la suite il faut être plus nuancé. Un très grand nombre d’huiles essentielles sont ultra bénéfiques pour la femme enceinte à partir du second trimestre. Dès le 4eme mois de grossesse, un grand nombre d’huile essentielles peuvent donc être utilisées sans aucun risque : 

– Camomille romaine,
– Cardamome,
– Citron,
– Eucalyptus citronné,
– Eucalyptus radiata,
– Inule odorante,
– Laurier noble,
– Lavande vraie,
– Lavande fine,
– Lavandin super,
– Mandarine verte,
– Marjolaine à coquilles,
– Néroli,
– Petit grain bigarade,
– Ravintsara,
– Saro,
– Tea tree,
– Thym à Thujanol,
– Verveine odorante.

D’autres huiles essentielles peuvent être utilisées, à condition d’avoir l’autorisation de son docteur : 

– Basilic,
– Camomille matricaire,
– Ciste,
– Cyprès de Provence,
– Epinette noire,
– Gaulthérie odorante,
– Géranium Rosat,
– Gingembre,
– Lavande aspic,
– Lentisque pistachier,
– Menthe des champs,
– Niaouli,
– Romarin à verbénone,
– Tanaisie annuelle,
– Thym à feuilles de sarriette,
– Ylang Ylang complète,
– Ylang Ylang III.

Pour  les femmes qui allaitent, je conseille d’appliquer les mêmes conseils que ceux pour les bébés. Ainsi, pas de risques. 

Les bébés

Si les bienfaits des huiles essentielles ne sont plus à prouver pour les adultes, on ne sait jamais trop quoi en penser pour les bébés et les enfants. 

Nombreuses sont les femmes qui se demandent : « les huiles essentielles ne sont-elles pas dangereuses pour mon bébé ? ». Et bien figures toi que contrairement à ce qu’on pense, leurs vertus bienfaisantes agiront également sur les plus petits à condition qu’elles soient utilisées avec précaution.

Une règle de base : les huiles essentielles ne sont pas autorisées chez les nourrissons de moins de 3 mois. 

Par la suite, on peut commencer à en utiliser. MAIS uniquement quelques unes ! Car n’oublions pas que nos bouts de choux sont très fragiles. Il ne faut donc pas faire n’importe quoi. 

Par contre, celles autorisées vous serons souvent d’un grand secours. Surtout en cas de rhume, crois moi ! J’en sais quelque chose !!  Mon bébé koala en a eu un paquet et heureusement que j’avais mes huiles essentielles sous le coude. 

Ces huiles essentielles peuvent être utilisées pour soulager les bébés à partir de 3 mois, sans avis médical particulier :

– Camomille Matricaire
– Camomille Romaine
– Cardamome
– Ciste
– Eucalyptus Radiata
– Inule Odorante
– Lavande Fine
– Lavande Vraie
– Lavandin Super
– Marjolaine à Coquilles
– Petit Grain Bigarade
– Ravintsara
– Saro
– Tea Tree
– Thym à Linalol
– Thym à Thujanol
– Ylang Ylang Complète
– Ylang Ylang III

Au contraire, ces huiles sont formellement interdites !!!

Ajowan, Aneth, Angélique, Basilic, Bergamote, Bergamote sans Bergaptène, Cade, Cajeput, Camomille Sauvage, Cannelle, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Citron, Citronnelle de Java, Combava, Coriandre Graines, Criste Marine, Curcuma, Cyprès de Provence, Encens, Epinette Noire, Estragon, Eucalyptus Globulus, Eucalyptus Smithii, Galbanum, Gaulthérie Odorante, Genévrier, Géranium Rosat, Gingembre, Hélichryse de Madagascar, Khella, Laurier Noble, Lavandula Stoechas, Lédon du Groenland, Lemongrass, Lentisque Pistachier, Livèche, Marjolaine Sylvestre, Mélisse, Menthe des Champs, Menthe Poivrée, Menthe Verte, Muscade, Myrte Rouge, Nard de l’Himalaya, Néroli, Orange Douce, Origan Compact, Origan d’Espagne, Pamplemousse, Patchouli, Pin Douglas, Pin Sylvestre, Poivre Noir, Pruche, Romarin à Camphre, Romarin à Cinéole, Romarin à Verbénone, Sapin Baumier, Sapin de Sibérie, Sarriette des Montagnes, Sauge à Feuilles de Lavande, Sauge Sclarée, Térébenthine, Thym à Feuilles de Sarriette, Thym à Thymol, Verge d’Or, Verveine Exotique, Verveine Odorante, Vétiver.

Petites astuces miracles pour bébé 

En diffusion

Pour assurer un sommeil paisible à ton bébé, il est possible d’utiliser un diffuseur d’huiles essentielles dans sa chambre, en son absence. Les huiles essentielles de Lavande Fine et de Marjolaine à Coquilles feront des miracles tu verras. Il suffit de mettre 5 gouttes de chaque dans le diffuseur et de le laisser tourner (une demi heure avant le coucher) 5 à 10 minutes dans une chambre aérée. 

En cas de rhume, les huiles essentielles de Camomille Romaine (calmante), de Ravintsara (antivirale), de Tea Tree (désinfectante) et d’Eucalyptus Radiata (anticatarrhale) peuvent également être diffusées diluées (à 20% maximum ce qui représente environ 2 gouttes de chaque dans un demi litre d’eau ). 10 minutes de diffusion suffisent.

Enfin en cas d’agitation de ton babychou au moment du dodo, l’huile essentielle de Petit Grain Bigarade (apaisante) peut être diffusée dans les mêmes conditions que les huiles précédentes.

En massage 

Pour aider bébé à trouver le sommeil, tu peux préparer dans le creux de ta main 3 gouttes d’huile végétale d’Argan et y ajouter 1 goutte d’huile essentielle de Lavande Fine. Il te suffit ensuite de masser sur le plexus solaire et la plante des pieds de ton bébé, juste avant le coucher.

Contre les pleurs et les colères, l’huile essentielle de Camomille Romaine sera une alliée précieuse : verses 3 gouttes d’huile végétale d’Argan et 2 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine dans le creux de ta main. Appliques le mélange sur la plante des pieds de ton petit, en massage. En complément tu peux en mettre 2 gouttes sur un linge à glisser sous la tête de bébé pour qu’il le respire.

Les enfants 

Les huiles essentielles peuvent également améliorer le quotidien de ton enfant. Rhume, eczéma, mal des transports : certaines huiles essentielles possèdent des propriétés capables de soigner les petits bobos sans appréhension et sans avoir à utiliser des substances chimiques ou controversées.

Il convient bien évidemment de prendre des précautions particulières afin d’éviter tout risque pour les petits.

Ah et surtout, à chaque âge ses huiles essentielles ! 

De 3 à 6 ans 

La liste des huiles essentielles suivante est sans danger à partir de 3 ans. 

– Camomille Matricaire
– Camomille Romaine
– Camomille Sauvage
– Cardamome
– Ciste
– Citron
– Citronnelle
– Combava
– Cyprès de Provence
– Estragon
– Eucalyptus Citronné
– Eucalyptus Radiata
– Géranium
– Gingembre
– Inule Odorante
– Khella
– Lavande Fine
– Lavande Vraie
– Lavandin Super
– Mandarine Verte
– Marjolaine à Coquilles
– Myrte Rouge
– Myrte Verte
– Niaouli
– Orange Douce
– Petit Grain Bigarade
– Poivre Noir
– Ravintsara
– Sapin Baumier
– Saro
– Tea Tree
– Thym à Linalol
– Thym à Thujanol
– Ylang Ylang
– Ylang Ylang III

Au contraire, en dessous de 6 ans, les huiles essentielles qui suivent sont formellement interdites : Ajowan, Aneth, Angélique, Basilic, Bergamote, Bergamote sans Bergaptène, Cade, Cajeput, Cannelle, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Coriandre Graines, Criste Marine, Curcuma, Encens, Epinette Noire, Eucalyptus Globulus, Eucalyptus Smithii, Galbanum, Gaulthérie Odorante, Genévrier, Hélichryse de Madagascar, Lemongrass, Lentisque Pistachier, Marjolaine Sylvestre, Menthe des Champs, Menthe Poivrée, Menthe Verte, Muscade, Nard de l’Himalaya, Néroli, Origan Compact, Origan d’Espagne, Pamplemousse, Patchouli, Pin Douglas,Pin Sylvestre, Pruche, Romarin à Camphre, Romarin à Cinéole, Sapin de Sibérie, Sarriette des Montagnes, Sauge à Feuilles de Lavande, Sauge Sclarée, Térébenthine, Thym à Feuilles de Sarriette, Thym à Thymol, Verge d’Or, Verveine Exotique, Verveine Odorante, Vétiver.

Voilà, je crois qu’on a fait le tour de la question, même si je pourrais parler des heures des huiles essentielles tellement je les adore ! J’espère que tu as aimé ce premier article. N’hesites pas à laisser tes commentaires. 

Kiss kiss love. 

Elo

Crème 2 en 1 : stop brûlures et vergetures

Ouille ! Une brulure est si vite arrivée… Tout comme ces vilaines vergetures… Et si je te disais que tu peux soigner les deux avec une seule crème, n’est-ce pas merveilleux ?

Pour réaliser ta crème toute douce 2 en 1, il te faut :

50 ml de gel d’aloe vera

50 ml d’huile de coco

10 gouttes d’huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

L’aloé vera est super hydratante, elle permet de traiter les brûlures, quelle qu’en soit l’origine. Mais elle permet également de masquer les vergetures, les rides et les imperfections. Mais ce n’est pas tout ! Elle apaise également les irritations et les réactions allergiques cutanées. Bref, parfaite pour notre crème !

L’huile de coco fournit un éclat naturel à la peau, l’hydrate naturellement et est parfaite pour les peaux sèches.

Quant à l’huile de tea tree, elle est antivirale, antibactérienne, immunostimulante, régénérante cutanée, … Mais également antimycosiques, anti-parasitaire et anti-inflammatoire. Pour la réalisation de ta recette, mélanges simplement tous les ingrédients et le tour est joué ! Un vrai jeu d’enfant, tu vois. Et ce qui est super, c’est que tu peux garder la préparation un bon mois au frigo.

Attention ! Les huiles essentielles sont très puissantes. Par précautions, elles sont a éviter en cas de grossesse, d’allaitement et en dessous de 6 ans. Elles sont à utiliser avec modération et en respectant bien les précautions d’utilisation relatives à chacune d’entre elles. Hello my bio se

 dégage de toutes responsabilités en cas d’incidents liés aux huiles essentielles.

 

 

Pastilles WC

Si tu fais parti de l’équipe « j’aime pas faire le ménage », voici LA recette qui va te simplifier la vie. Surtout pour nettoyer les WC, un petit coup de pouce est toujours le bienvenu. Alors voici ma super recette des pastilles effervescentes pour les toilettes.

Oublions tous les produits chimiques et polluants que l’ont peut trouver dans les pastilles du commerce. Ne gardons que le bon. Ces pastilles sont nettoyantes et antibactériennes et ne nécessitent que très peu d’ingrédients. Pour les réaliser tu as besoin de :

95 grammes d’acide citrique

280 grammes de bicarbonate de soude

1 cuillère à soupe d’eau

90 gouttes d’huiles essentielles de citron 

Pour commencer, verses délicatement le bicarbonate de soude (ou de sodium, c’est la même chose) et l’acide citrique dans un saladier. Mélanges afin que les deux poudres soient bien incorporées l’une à l’autre. Ajoutes l’eau en 2 fois. La préparation va mousser et c’est normal. L’acide citrique réagit aux liquides, donc pas d’inquiétude. Enfin, ajoutes l’huile essentielle à la préparation et mélanges une dernière fois.

Il ne te restes plus qu’à remplir un moule à glaçons (avec des formes c’est encore plus drôle ! ) en tassant bien la préparation. Ne remplis qu’à la moitié, parce qu »en séchant, tu verras que la préparation va doubler de volume. Puis laisses les sécher 24 heures afin qu’elles durcissent bien.

Et voilà ! Tu as fabriqué tes pastilles antibactériennes, détartrantes, nettoyantes et désodorisantes !! Tu peux les utiliser aussi souvent qu’il te plaira. Elles se conservent très bien dans un bocal hermétique pendant 3 mois.